Genesis

Genesis

Le matin du premier jour, tu allumes la lumière. 6H00. Le réveil sonne.

Le matin du deuxième jour, tu regardes le ciel. Ils ont prévu de la pluie. Tu mets ton anorak.

Le matin du troisième jour, tu prends une douche, d’abord bien froide et puis bien chaude, c’est le seul moyen de te réveiller. Et tu t’essuies méthodiquement.
En passant sur le balcon, tu arroses tes pieds de tomates, tu en ramasses cinq, juste mûres.

Le matin du quatrième jour, tu as loupé le réveil. En déjeunant, tu baisses le store car tu as le soleil dans la figure. Le soir, tu rouvres le store. La Lune est pleine. Tu vois les étoiles. C’est beau !

Le matin du cinquième jour, tu donnes à manger à la chatte qui a quatre chatons. Tu écrases trois moustiques et tu manges du miel.

Le matin du sixième jour, tu vas voir Christelle. Elle est toujours là, elle ne t’oublie pas. Vous faites l’amour et elle t’annonce qu’elle est enceinte de toi. Bientôt, un enfant vous ressemblera. Tu ne sais pas trop quoi en penser. Tu te demandes ce que tu auras à lui offrir. Mais le bonheur de Christelle te rend heureux et tu oublies tout le reste.
Ensemble, vous mangez les tomates. Tu donnes un coup de pied au chat qui a pissé dans le lit, en disant, « Bon Dieu, c’est qui qui commande ici ? »

Le matin du septième jour, comme tous les jours, tu vas au boulot. Il y a bien longtemps que le dimanche tu ne te reposes plus. C’est la modernité. Le soir, tu t’assois dans le clic-clac. Tu te sers un verre de vin et tu écoutes That’s all de Genesis, un enregistrement remasterisé que tu as eu la chance de trouver sur e-bay l’autre jour. Les étoiles brillent toujours dans le ciel. Tu écoutes la musique, tu regardes le ciel, tu sirotes le vin. Tu te dis : « Nom de Dieu, ce que c’est bon  tout ça! ». Tu t’endors après le quatrième verre de vin.
Et c’est la fin de la semaine.
Demain, on rempile !

 

Genesis, « That’s all », 1983

2 réflexions sur “Genesis

  1. J’adore, j’adore, j’adore ! A croire que je préfère la prose. Bon, le petit côté social à la Ken Loach… aaarh, tu n’y résistes pas ! Evidemment, ça m’évoques une certaine cousinade…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s