Un ange

Un ange

 

Tu marches devant elle, fier de tes certitudes
Tu maîtrises tes émois, tu soignes tes attitudes
Sale gosse insolent, buté, beau et naïf
Aux cheveux chiffonnés comme coiffés au canif
Elle est là où tu es, elle te cherche toujours
Te parle du bout des doigts tel un aveu de sourds

La beauté du diable transpire de tout ton corps
Ton regard la pénètre, aiguille d’héroïne
Quand elle ferme les yeux, elle ne voit qu’Angelo
Angelo, ta belle gueule, Angelo, ton sourire
Ses rêves les plus secrets la font toujours souffrir
Car toujours ses délires la ramènent vers toi

Angelo, splendide, devant elle, tu te tiens
Toi qui ne la vois pas, toi qui ne comprends rien
Pourquoi n’entends-tu pas quand elle crie son désir?
Elle hurle, s’exaspère, elle pleure et elle soupire
Elle enrage et trépigne devant ta bouche candide
Comme une gamine exsangue, elle pulse et tombe humide

Petit angelot, qui agite tes grelots sous son nez rouge et moite
Ne joue pas à sortir la passion de sa boite
Ne provoque pas cette femme qui se couche devant toi
Car elle ne sait que faire de ce caprice là
Elle est fidèle et sage mais n’a plus toute sa tête
Si d’aventure ta main touche sa main fluette

Car la vie est cruelle, Angelito féroce
Si l’amour est douceur, la passion n’est que crosses
Et elle ne t’aime pas, elle désire le vice
Elle désire ta jeunesse et ton corps de Narcisse
Elle ne t’aimera pas, même si elle aime y croire
Elle te chassera du nid si tu viens pour l’avoir

Épargne lui la peine, épargne lui les serments
Ne joue pas au héros avec ses sentiments
Elle connaît la chanson, la la la Angelo
Elle se fait bien du mal mais fuira le mélo
Donne lui ce qu’elle attend mais ne lui laisse pas
Une once de remords ou d’amour sur les bras

Angelo, la la la
Angelo, la la la

 

anges2__sculpture_

Eros et Psyché,        Antonio CANOVA

 

 

Mickey m’a niqué

Mickey m’a niqué

Pourquoi dans la vie on n’a pas le droit à un tour gratuit

pourquoi on n’attrape jamais la queue du Mickey même quand on le connaît

moi

je serais remontée sur autre chose que

sur ces deux targettes qui claudiquent

j’aurais

opté

pour l’avion biplan jaune et blanc avec une vraie hélice devant et un vol

ant

qui tourne et un klaxon chouette qui fait pouêt quand on l’écrase du poing

et une manette qui clignote et t’attire et que quand tu la

tires

tu décolles d’un mètre du plancher des vaches

la vache !

mais non la vie ce n’est pas le manège même si je tourne en rond

si je reste sans un rond

ce n’est pas Zébulon tournicoton

Pollux c’est du luxe

la vie ce n’est pas du

coton

c’est du plomb dans les ailes et dans les nichons

la vie bibendum le roulis le tangage des car

tilages

avec l’âge je deviens sage je me raisonne

je ne tire plus la queue de personne je me laisse tourner

comme un bonhomme michelin une vieille toupie je deviens

un tapis

de sol

moi je dis

mieux vaut encore que je me tamponne en auto chez Dédé à côté

ça coûte pas plus cher la musique est plus classe

quitte à finir en paillasson

je choisis la chanson

En Rouge et Noir Jeanne Mas

photo_1340973851