Pas facile tous les jours

Le grille pain est en burn-out
Et la tartine se carbonise
Y a des matins, j’te jure my friend,
Où vaudrait mieux rester sous couette

Sur France Info c’est jour de fête
Des tas de conflits s’éternisent
Et les migrants vont par le fond
Sans palme, sans Cannes ni Clooney

De petites miettes craquent en brûlant
Comme les OS d’chez Moulinex
Le pain disparaît en puant
Et le p’tit déj’ est un navet

C’est pas si grave, me diras-tu
Et la journée n’est pas finie
Certes mais avoue que c’est compromis
Pour le grand zen en pleine conscience

On éteint les informations
Plus par paresse que par ras-le-bol
et alors on entend là-haut
Le son des armes lourdes qui claquent

Le grille pain est en burn-out
Les migrants ne pratiquent pas l’apnée
Et là-haut dans sa place forte
L’enfant s’engage dans l’armée

Y a des matins vraiment j’te jure
Ouvrir les yeux est épuisant
L’enfant qui tue sur grand écran
Les miettes qui partent avec le vent

Le chat sérieux sur son coussin
Nous regarde vivre consterné
Puis d’une démarche chaloupée
Tourne le dos et va se coucher

 

enfant-arme-isarael