Non classé

Juste un pied

De la canopée nous arrive de perpétuels messages d’amour
Lestés de chlorophylle, ils se posent sur nos épaules nues
Souvenirs millénaires, genèse de toutes vies
Ils épousent avec grâce nos formes humanoïdes

Nous sommes aveugles et sourds, nous sommes comme des troncs
Mais ces écrits passionnés nous pénètrent pourtant
Par la peau et par le sang
Depuis l’éternité de toutes choses

Il suffit de mettre le pied dehors, de le poser sur l’humus vivant
Pour percevoir à travers nos pores l’émoi d’une nouvelle saison
Le gonflement des vaisseaux, la turgescence des couleurs
Et l’harmonie que nous avons fuie

La forêt est généreuse, elle n’attend jamais rien en retour
Laissons-la juste faire, créer le cycle merveilleux de l’amour vivant
Laissons-la nous enseigner le don de soi
Laissons-la, laissons-la

Le présent gonflé de bonheur qu’elle nous offre
Et qu’elle dépose avec douceur sur notre épaule
Est des millions de fois plus précieux
Que notre propre cœur qui bat

C’est la magique vérité, l’impensable simplicité
Que dans nos prisons de pixels nous avons juste oubliée
Alors qu’un simple pied dehors sur l’humus humide et tiède
Suffit à ouvrir en nos cœurs un océan d’amour pur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s