Conserve

En faisant le ménage dans le placard, il a trouvé
une boîte de sentiments périmés
La boite était gonflée d’émanations refoulées
depuis trop longtemps

Fierté, douceur, amitié, colère
Le mélange puait à travers la paroi de métal rouillé
Il n’a pas osé la toucher avec les doigts
Il l’a attrapée avec un gant de cuisine

Sur le couvercle piqué et noir
une inscription presque effacée
A consommer de préférence avant
De mourir

Qui avait mis la boite ici ?
Qui avait pu l’oublier chez lui ?
Sylvie, Marie, Martine, Cécile,
Ou bien lui-même un soir d’alcool ?

En la tenant à bonne distance
pour retenir ses puissants spasmes
Il a posé la boite pourrie sur la nappe fleurie
Mais en cognant elle lui échappe

Sous la pression interne des gaz
La boite explose en grand fracas
Il laisse échapper un cri
Et puis vomit sur ses chaussures

Sur la nappe fleurie il y a
Au beau milieu d’une masse puante
Un petit amour flétri
Qui vit encore

boite

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s