Duduk

lien vers une musique à écouter en lisant :

 Duduk

 

Duduk

Pleure, pleure, petite flûte de bois
Pleure sous la neige qui tombe
Pleure dans le froid qui crie
Sur nos peaux, sous nos ongles
Pleure la folie sauvage qui nous arrache des rêves
Pleure la haine imbécile qui a salé nos plaies
Qui a jeté l’acide sur nos ecchymoses
Pleure l’homme qui tombe sous les balles d’un autre
Qui vient tâcher la neige de son sang éclatant
En criant vers le ciel « je suis innocent »

Pleure, petite flûte, pleure encore une fois
La femme qui accouche d’un enfant timide
D’un enfant qui grandit et qui devient un homme
Homme de ferraille aux rugissements de monstre
Pauvre, pauvre femme qui mouille sa robe blanche
Avec l’eau des torrents qui sortent de son corps
Et avec l’eau des larmes qui creusent ses pommettes

Pleure, petit bout de bois mort, sous les doigts de celui qui te redonne vie
Sous le vent de celui qui t’insuffle l’amour
Dresse tous les poils de tous les bras autour
Avec ta vérité insolente et triste qui crève nos boucliers
Avec ta vérité que tu arbores telle un drapeau de paix,
Et de calme,
Enfin retrouvé

Pleure pour nous tous, petit roseau fragile
Qui tremble au bruit des bottes
Remord d’abricot
Petite flûte enchantée du charme des fées
Petit bout de lignine qui veille sur nos charniers
Éclat de pure beauté face aux horreurs d’acier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s