Aux antipodes des pôles

Aux antipodes des pôles

 

Chaque jour à l’antipode d’un pôle
Et le lendemain à l’antipode de l’autre
Elle déambule, en dehors de sa bulle
En dehors de la carte et de toute vision satellite

Sa planète est un jouet qu’une main sadique
Secoue pour faire pleuvoir des flocons de plastique

Elle crise, elle craque, crapahute en geignant
A chaque jour un hémisphère, le droit et puis le gauche
A chaque nuit un pôle froid, le nord et puis le sud
Son existence est un douloureux voyage

La caresse l’agresse et les coups la font rire
Toujours des sentiments mais dans le mauvais sens
Accrochés au sommet inversé de son cœur
A l’opposé du corps qui la tient parmi nous

Son axe est tout autre, son destin est péril
Son équilibre instable menace jusqu’à son être
Et l’horreur du matin brandit ses châtiments
Tantôt souffle le froid, tantôt brûle sa peau

Telle une balle de flipper, elle valdingue dans les murs
Sa face est tuméfiée et son cerveau déborde
Tirée par l’arrière et poussée vers l’avant
Elle tombe sans arrêt sous l’assaut des humeurs

Elle se malmène, se mène mal et tout s’emmêle
La chimie des médocs détruisent son ego
La tête roule sur l’épaule, elle a le mal de mer
Elle ne marche plus droit, son pôle est à l’envers

 

7f9ee5ae7688fe9f8632902b4e3e745d

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s